Les âges communicants janvier 2015

{readonline}Ce courriel ne s'affiche pas correctement? Lisez-le dans votre fureteur{/readonline}

Logo ages communicants

Bonjour {subtag:name},
Voici votre bulletin du 27 janvier 2015

Association l’Amitié n’a pas d’âge
1474, rue Fleury Est
Montréal (Québec) H2C 1S1
514 382-0310 poste 209

APA-icone-courriel APA-icone-site APA-icone-Facebook

Vous recevez ce bulletin parce que vous êtes abonné à la liste d'envoi de l'Association l'Amitié n'a pas d'âge.

Vous ne souhaitez plus recevoir nos publications?
{unsubscribe}Cliquez ici pour vous désabonner.{/unsubscribe}

 

 

L'Association l’Amitié n’a pas d’âge s'est donné pour mission de favoriser le rapprochement entre les aînés et les jeunes pour le développement d'une société plus inclusive et solidaire. Ses principales actions sont l'accompagnement des organismes dans l'élaboration de projets intergénérationnels, la production et la diffusion d'outils de formation ainsi que l'organisation de la Semaine l'Amitié n'a pas d'âge.

SOMMAIRE 

Nouvelles de l'association

Invitation "Persévérance scolaire: l'affaire de tous" le 17 février

"Noël d'antan", une activité toujours très en demande

Rappel: Inscrivez-vous au concours de la Semaine l'amitié n'a pas d'âge!

L'Association l'amitié n'a pas d'âge dans les médias

 

Dossier du mois: Maladie d'Alzheimer et relations intergénérationnelles

Projets intergénérationnels: des bénéfices pour tous

L'école intergénérationnelle de Cleveland

Les contacts intergénérationnels: une dimension essentielle dans la vie des personnes âgées

Une chorale intergénérationnelle inspirante

Musée Mc Cord et Société Alzheimer de Montréal: "Partageons notre mémoire et nos histoires"

Comment expliquer la maladie d'Alzheimer aux enfants?

 

Actualités 

"Les 72%", campagne nationale de la Société Alzheimer

Ouverture du Centre de services Alzheimer du 27 au 29 janvier

L'Institut Universitaire de Gériatrie de Montréal recherche des participants

Identifier, Soutenir et Orienter les Proches Aidants, un programme du CACI

 

 NOUVELLES DE L’ASSOCIATION

Invitation à une table ronde "Persévérance scolaire: l'affaire de tous" le 17 février 2015 

Signature JPS IRCAfin de souligner les Journées de la Persévérance scolaire, l'Association l'amitié n'a pas d'âge vous invite à une table-ronde le mardi 17 février à 13h30 à PRÉSÂGES, au 1474 rue Fleury Est à Montréal. Dans le cadre de ses activités en milieu scolaire réunissant jeunes et aînés, l'Association joue un rôle de sensibilisation et souhaite ainsi, à l'instar de différents acteurs de la communauté, apporter sa contribution pour mieux accompagner les futures générations dans leur cheminement personnel et professionnel. Plusieurs panélistes viendront témoigner de leur expérience:

- Mme Mélanie Marsolais, directrice du Regroupement des Organismes Communautaires québécois de Lutte au Décrochage

- M. Bernard Pépin, bénévole et membre fondateur du Boulot Vers...

- Mme Stéphanie Poissant, psychoéducatrice à l'école secondaire Marie-Anne

- Des jeunes livreront des témoignages de persévérance à travers leurs parcours

Événement gratuit sur inscription auprès de Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. au 514 382-0310 poste 125.

Merci de faire circuler l'invitation dans vos réseaux.

 

"Noël d'antan", une activité toujours très en demande

Noel dantan

Les bénévoles de l'Association n'a pas d'âge se sont déplacés dans les écoles primaires de Montréal pour partager leur expérience des Noël d'hier et d'aujourd'hui, au Québec, en Haiti ou en France. Cette activité, toujours autant appréciée des petits comme des grands, a eu lieu dans plus d'une quarantaine de classes en un mois.

Un grand merci à nos chers bénévoles, aux écoles partenaires et aux animateurs qui permettent ces échanges intergénérationnels!

 


Pour connaître notre programmation complète, vous pouvez consulter notre offre de service pour le primaire ou le secondaire.

 

Rappel: Inscrivez-vous au concours de la Semaine l'amitié n'a pas d'âge!

La 28ème semaine l'amitié n'a pas d'âge aura lieu du 25 au 31 mai 2015 sous le thème Générations complices = communauté engagée. L'Association invite tous les organismes qui initient ou développent des activités intergénérationnelles, de manière occasionnelle ou régulière, à participer au concours. Pourquoi inscrire votre activité?

- Pour gagner en visibilité en figurant dans notre répertoire annuel des activités

- Pour célébrer la solidarité intergénérationnelle lors d'un gala convivial et festif qui réunit chaque année plus de 200 personnes et qui aura lieu le 29 mai 2015 à Montréal

Les formulaires d'inscription sont disponibles sur notre site internet. Pour plus de renseignements, contactez Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. au 514 382-0310 poste 125.

 

L'Association l'amitié n'a pas d'âge dans les médias

-"Des aînés et des droits", sur CIBL émission du 18/01 sur l'intergénérationel

- Émission "Libre service" sur MAtv: chronique animée par Michèle Sirois qui sera diffusée le 11 février à 12h, 18h et 22h. Rediffusion le 15 février à 9h.

 

Revenir au sommaire

 DOSSIER DU MOIS


Projets intergénérationnels: des bénéfices pour tous

Enfants, adolescents, adultes... chacun a un jour évoqué cette maladie et connait un proche, un voisin, un grand-parent d'un camarade atteint par cette pathologie. "En ce sens, la prise de conscience Alzheimer est profondément intergénérationnelle", explique Serge Guérin, sociologue et auteur de La nouvelle société des seniors. La maladie d'Alzheimer est souvent réduite à une vision fataliste mais la mise en place d'initiatives intergénérationnelles peut favoriser le dépassement de ce regard négatif. "Quoiqu'il en soit, il est essentiel de réunir les deux générations autour d'une activité commune qui fasse plaisir à l'une comme à l'autre, ce n'est que de cette façon que l'on peut développer la bienveillance et le respect mutuel qui feront grandir tout le monde".

Vous pouvez consulter l'article en intégralité sur France Alzheimer.

 

L'école intergénérationnelle de Cleveland

L'engagement dans des activités renforçant l'insertion sociale et l'ouverture vers la communauté améliore le vieillissement sur le plan de la santé psychologique, cérébrale et physique. Cet engagement est particulièrement bénéfique lorsqu'il s'intègre dans un contexte de relations intergénérationnelles: celles-ci augmentent l'estime de soi, la satisfaction et l'ouverture d'esprit des aînés mais amènent également à une amélioration du fonctionnement cérébral. Diverses initiatives novatrices favorisant le développement d'échanges entre générations voient le jour. Ainsi, à Cleveland (USA), le Pr Peter Whitehouse, spécialiste mondial du vieillissement cérébral, et son épouse, ont créé avec succès une école intergénérationnelle. Dans cette école, des personnes âgées, y compris celles qui rencontrent des problèmes de mémoire, participent de manière systématique à diverses activités (soutien à la lecture et à l'écriture, chant, récits d'histoire de vie, etc). Cette participation se traduit par une amélioration de la qualité de vie des aînés sur le plan de la mémoire, du moral, du maintien d'objectifs stimulants et leur permet de développer des relations riches et durables avec les élèves. L'école de Cleveland est donc une communauté d'apprentissage intergénérationnelle, bénéfique tant pour les élèves que pour les aînés.

"L'apport des baby-boomers à la communauté est très significatif et il est hautement souhaitable qu'il se développe dans les années à venir, notamment par le biais d'actions intergénérationnelles: rappelons par exemple le modèle de l'école intergénérationnelle de Cleveland dans laquelle des aînés, y compris des personnes ayant reçu un diagnostic de démence, viennent apporter leurs connaissances aux enfants par le biais de programmes axés sur l'aide à la lecture, la connaissance de la nature, le jardinage, etc. (...) En se projetant dans une histoire différente, et en développant de nouvelles visions et de nouveaux objectifs, on raconte un vieillissement tout en s'inscrivant dans le fil des générations et de la transmission"

Martin Van Der Linder, Penser autrement le vieillissement.

 

"Les contacts intergénérationnels: une dimension essentielle dans la vie des personnes âgées"

Cet article rappelle l'ampleur des effets bénéfiques des relations intergénérationnelles, tant chez les aînés que chez les plus jeunes. Malgré un manque d'études disponibles quant aux effets sur les personnes âgées souffrant de démence, l'article expose les connaissances disponibles à ce jour. De plus, il suggère différents types d'activités permettant de créer des liens entre les jeunes et les personnes souffrant de maladies telles que l'Alzheimer.


Une chorale intergénérationelle inspirante

A l'automne 2012, en partenariat avec une école secondaire, la Société Alzheimer de London-Middlesex a mis sur pied un programme pilote: une chorale intergénérationnelle réunissant étudiants, personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et leurs aidants. Quoi de mieux que la musique pour créer du lien entre les individus? "La musique réunit les gens, peu importe qui ils sont" dit une étudiante. Une personne malade confie "j'ai l'impression que cette chorale agit comme un médicament, je ne la raterais pour rien au monde". Enfin, "la première chose que les personnes atteintes de démence devraient faire est chanter" conclut le chef de choeur. Cette activité intergénérationnelle a connu un franc succès, et plusieurs initiatives de la sorte se multiplient.

Vous trouverez ici une présentation vidéo (en anglais).

 

Musée Mc Cord et Société Alzheimer de Montréal: "Partageons notre mémoire et nos histoires"

Le Musée McCord se consacre à la préservation, à l’étude et à la mise en valeur de l’histoire sociale de Montréal d’hier et d’aujourd’hui, de ses gens, de ses artisans et des communautés qui la composent. Partageons notre mémoire et nos histoires est un projet intergénérationnel qui a vu le jour en 2013. Cette initiative a su motiver plus de 40 jeunes bénévoles âgés de 13 à 17 ans, qui ont décidé de s’impliquer afin de faire une différence dans la vie de personnes âgées, isolées ou en perte d’autonomie. L’objectif de ces visites vise à faire découvrir aux patients à mobilité réduite quelques objets évocateurs de souvenirs parmi les collections éducatives du Musée McCord, de même qu’à lutter contre la solitude. Des équipes composées d’adolescents, d’un guide animateur professionnel et de guides bénévoles du musée, se déplacent dans des CHSLD de même qu’au centre hospitalier de l’Université de Montréal. Ils y animent des rencontres personnelles stimulantes avec les résidents ou les patients, à raison d’une fois par semaine. Ces moments privilégiés de discussion proposent une brève présentation d’un ou plusieurs objets historiques qui servent d’éléments déclencheurs au dialogue. L’information entourant les objets est par la suite partagée de manière informelle entre le patient et les adolescents : le résident peut alors discuter avec les jeunes bénévoles des faits historiques reliés à sa vie et à sa mémoire. Cette collaboration entre le Musée Mc Cord et la Société Alzheimer s'est révélée très positive pour les jeunes comme pour les aînés. L'activité a donc été reconduite cette année: nous leur souhaitons bonne continuation et espérons qu'elle sera un modèle inspirant!

photo octobre novembre 2014 066                photo octobre novembre 2014 091

 

Comment expliquer la maladie d'Alzheimer aux enfants?

alzheimer-enfants.1250950613.thumbnailLa maladie d'un parent ou d'un grand-parent peut bouleverser la vie familiale. Face aux oublis, aux changements de comportement d'une personne atteinte d'une démence, les enfants peuvent se sentir perdus: pourquoi mamie ne me reconnaît plus? Pourquoi papy se comporte-t-il bizarrement? Il ne faut pas taire la maladie ni rompre les liens intergénérationnels, mais au contraire tenter d'expliquer sereinement les situations vécues tant par la personne malade que par les proches. Pour cela, de nombreux livres ressources pour les enfants ont été publiés: voici une liste exhaustive proposée par la Société Alzheimer.

 

Revenir au sommaire

 ACTUALITÉS

 "Les 72%", campagne nationale de la Société Alzheimer

federation-quebecoise-des-societes-alzheimer

Saviez-vous que 72% des Canadiens atteints de la maladie d'Alzheimer sont des femmes? Vous connaissez sûrement une de ces femmes: il s'agit peut-être de votre mère, de votre épouse, de votre soeur, de votre grand-mère ou de votre amie. La campagne "les 72%" a pour objectif d'informer les femmes de plus de 40 ans sur les signes précurseurs de la maladie et sur les services offerts par les Sociétés Alzheimer. Plus d'informations sur la campagne ici ou contactez la Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

 

 Ouverture du Centre de services Alzheimer du 27 au 29 janvier

La Société Azheimer ouvrira ses portes les mardi 27, mercredi 28 et jeudi 29 janvier. Venez découvrir l'équipe, ses programmes et ses services, ainsi que la programmation offerte pour soutenir les personnes vivant avec la maladie, leurs proches et aidants. Les activités sont gratuites. N'hésitez pas à consulter le programme et à vous inscrire auprès de la Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. au 514-369-0800.

 

L'Institut Universitaire de Gériatrie de Montréal recherche des participants

IUGM recherche fond blanc                              Leader final  Vous désirez vous débarasser de votre calmant ou somnifère, mais le sevrage est trop difficile? Participant(e)s agé(e)s de 60 ans et plus recherché(e)s: le centre de recherche de l'institut universitaire de gériatrie de Montréal offre gratuitement un traitement sans médicament pour vous aider à mieux gérer vos symptômes de sevrage lors de l'arrêt graduel de votre calmant ou somnifère (Rivotril, Klonopin, Ativan, Sublinox, Imovane, Xanax, Serax...). Pour toute information, contactez Fethia au 514 340-3540 poste 4788.

 

Identifier, Soutenir et Orienter les Proches Aidants, un programme du CACI

Logo CACILe CACI (centre d'appui aux communautés immigrantes) propose ses services aux nouveaux arrivants de Ahuntsic-Cartierville. Depuis le mois de juillet 2014, le centre s'est enrichi d'un programme d'aide et de soutien aux proches aidants: ISOPA, pour Identifier, Soutenir et Orienter les Proches Aidants. Par le biais de ce programme, le CACI informe les proches aidants de leurs droits tout en leur offrant l'écoute dont ils ont besoin dans la langue qu'ils maîtrisent. Un accompagnement dans les procédures administratives, une aide technique, des renseignements sur les services qui leur sont destinés, la traduction et l'interprétariat font aussi partie du soutien fourni. Pour plus d'informations, n'hésitez pas à contacter le CACI au 514 856-3511 poste 233 ou 237.

 

Revenir au sommaire

oeuvre leger presages