Les âges communicants mars 2016

{readonline}Ce courriel ne s'affiche pas correctement? Lisez-le dans votre fureteur{/readonline}

bandeau bulletin620a

Bonjour {subtag:name},
Voici votre bulletin du 7 mars 2016

Intergénérations Québec
1474, rue Fleury Est
Montréal (Québec) H2C 1S1
514 382-0310 poste 209

APA-icone-courriel APA-icone-site APA-icone-Facebook

Vous recevez ce bulletin parce que vous êtes abonnés à la liste d'envoi de Intergénérations Québec.

Vous ne souhaitez plus recevoir nos publications?
{unsubscribe}Cliquez ici pour vous désabonner.{/unsubscribe}

 

 

Intergénérations Québec est un organisme à but non lucratif dont la mission est de favoriser le rapprochement entre les générations pour le développement d'une société ouverte, inclusive et solidaire.

SOMMAIRE 

Nouvelles de l'association

Table ronde "Initiatives intergénérationnelles et transmission de la langue française", le 15 mars

RAPPEL: Inscrivez-vous au concours de la Semaine l'amitié n'a pas d'âge 2016

Assemblée générale annuelle

Dossier du mois: Des initiatives de correspondance intergénérationnelle inspirantes

Le courrier des enfants

Correspondre pour mieux se comprendre

Quand la correspondance favorise l'apprentissage du français


Actualités
 


Retraités : partagez votre demeure, c'est possible!

Les Rendez-vous annuels 2016: les aînés donnent le rythme!

Semaine des popotes roulantes

Carrefour gérontologique du 19 mars

 NOUVELLES DE L’ASSOCIATION     

Table ronde "Initiatives intergénérationnelles et transmission de la langue française"

À l’occasion de la Semaine de la francophonie, Intergénérations Québec vous convie à une table ronde, le mardi 15 mars 2016, à 13h30 à PRÉSÂGES (1474, rue Fleury Est à Montréal).
Affiche Table ronde 15 mars
Quatre panélistes viendront présenter leurs activités, et échanger avec nous :

- Mme Chantal Bourbonnais, de l’Association canadienne des professeurs d’immersion présentera le programme de mentorat intergénérationnel et interculturel. Celui-ci permet à de jeunes enseignants d’immersion de tisser des liens avec la communauté tout en améliorant leur français.

- Mme Louise Brisson, de la Maison des grands-parents de Sherbrooke, nous parlera du programme de correspondance entre aînés francophones et jeunes élèves anglophones. Au delà de tisser des liens intergénérationnels, cette activité contribue à la maîtrise du français chez les jeunes.

- Mme Chantal Vaillancourt, de Lire et faire lire, présentera ce programme qui permet de conjuguer plaisir de lire et rencontre entre les générations. Une fois par semaine, des aînés bénévoles-lecteurs se rendent dans une école de leur région pour lire des histoires aux enfants.

- Mme Sonia Desbiens, de Le Fablier, une histoire de familles, nous présentera les activités d’alphabétisation familiale offertes afin de prévenir l’analphabétisme et renforcer la relation parent-enfant.

Informations et inscriptions avant le 10 mars auprès de Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. : 514 382-0310 poste 125


Rappel : inscrivez-vous au concours de la Semaine l'amitié n'a pas d'âge 2016

Visuel Semaine 2016
Vous avez jusqu'au 15 mars pour soumettre votre candidature au concours de la 29e Semaine l’amitié n’a pas d’âge! Nous invitons tous les organismes, municipalités ou institutions qui organisent des activités intergénérationnelles à s'inscrire. En plus de rencontrer d'autres acteurs de la solidarité intergénérationnelle du Québec, vous pourriez être lauréat de cette édition 2016 et récompensé lors du Gala de reconnaissance!
Pour vous inscrire, remplissez le formulaire interactif en ligne avant le 15 mars 2016.

Pour de plus amples informations, n’hésitez pas à contacter Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., agente de communication et de développement : 514 382-0310 poste 125.


Assemblée générale annuelle d'Intergénérations Québec

Vous pouvez d'ores et déjà inscrire la date de notre AGA dans vos agendas. Celle-ci se tiendra le mercredi 16 juin à PRÉSÂGES. Une activité de ressourcement vous sera également proposée à cette occasion, réservez donc votre journée!
Les membres d'Intergénérations Québec recevront prochainement une invitation à renouveler leur adhésion pour l'année 2016-2017. Si vous n'êtes pas encore membre et que vous souhaitez le devenir, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Revenir au sommaire

 DOSSIER DU MOIS

Le courrier des enfants

papier lettre astronaute
La Maison des enfants de l'île de Montréal, c’est une maison bouillonnante d’activités qui a pour but d'offrir aux enfants, comme à leur famille, un lieu d’écoute, de soutien et de prévention. Parmi toutes ces activités existe le courrier des enfants, une initiative de correspondance anonyme entre enfants et bénévoles. Actuellement, 26 boîtes aux lettres de la Maison des enfants sont installées dans 19 écoles du Grand Montréal. Chaque semaine, entre 150 et 300 lettres d’enfants parviennent à la Maison. Les enfants, s'ils le souhaitent, peuvent ainsi raconter ce qu’ils vivent ou ce qu’ils ressentent. Ils écrivent librement, sans crainte d’être jugés. Écrire, cela suppose que l’enfant s’arrête, prend une distance par rapport à ce qu’il vit. Cette réflexion lui permet de mieux structurer sa pensée et de trouver les mots pour exprimer ses émotions.
Les bénévoles qui sont au courrier ne répondent pas à des lettres, mais à des enfants, ce qui signifie qu’ils portent une écoute particulière à chacun d’eux. Toutes les réponses adressées aux enfants sont manuscrites et rédigées sur du papier à lettres décoré à la main.
Cette initiative, qui favorise l'écriture, la lecture, et qui permet aux enfants d'être écoutés par quelqu'un d'extérieur à leur entourage, existe dans d'autres municipalités à travers le Québec.


Correspondre pour mieux se comprendre

Jardins MillenL'année passée, des carnets d'écriture ont fait des allers-retours entre une résidence du quartier Ahuntsic à Montréal, et une école secondaire avoisinante. Pendant plusieurs mois, ces carnets sont passés entre les mains des aînés et des jeunes, toujours plus enrichis de nouvelles et de confidences. Celle qui faisait le lien entre Les Jardins Millen et l'école Sophie-Barat, c'est Lucie Gascon, une agente sociocommunautaire. Avant ce projet, "à l'heure du dîner, je sentais qu'il y avait des aînés qui avaient peur des jeunes, et des jeunes qui peut être méprisaient les aînés". Selon la responsable de loisirs de la résidence, Rosalie Lebel, les projets intergénérationnels sont toujours bien accueillis par les résidents. "Les relations avec les plus jeunes sont très importantes pour les aînés, c'est une richesse qu'ils souhaiJardins Mtent aller chercher" dit-elle, précisant que l'initiative a permis d'apaiser certaines tensions de voisinage qu'il pouvait y avoir. Au terme de cette correspondance, où jeunes et aînés ont échangé librement, un dîner a été organisé afin que chacun puisse mettre un visage sur son interlocuteur. Cette activité a ainsi permis un rapprochement entre les deux générations, une meilleure compréhension de la réalité de l'autre et donc une amélioration de la cohabitation au sein du quartier.
 

Quand la correspondance favorise l'apprentissage du français

Aux deux semaines, des grands-parents de la Maison des grands-parents de Sherbrooke et des jeunes écoliers correspondent ensemble. Alors que les premiers sont francophones, les seconds sont anglophones ou allophones. Cette correspondance intergénérationnelle se fait en français, tout au long de l'année scolaire. Quelques rencontres sont également organisées afin de renforcer les liens et pour les plus jeunes de pratiquer leur français tout en s'amusant. Ils viennent par exemple visiter les grands-parents à la Maison, participer à une chasse aux trésors ou partager un bon dîner avec leurs correspondants.
La directrice de la Maison des grands-parents de Sherbrooke, Mme Louise Brisson, viendra nous en raconter un peu plus sur cette belle activité à l'occasion de notre table ronde "Initiatives intergénérationnelles et transmission de la langue française", le mardi 15 mars: ne manquez pas cette occasion! Informations et inscriptions au 514 382-0310 poste 125.

Revenir au sommaire

 ACTUALITÉS


Retraités: partagez votre demeure, c'est possible!
La maisonnee
Le projet des Habitations Partagées de La Maisonnée s’inscrit dans la démarche des Municipalités Amie des Ainés (MADA) de la Ville de Montréal. Elle s’adresse tant aux aînés qui ont une chambre à louer, qu’aux personnes nouvellement arrivées au Canada qui en cherchent une. Selon Mme Moran, accueillante depuis plusieurs années, ce projet est idéal pour les gens ouverts, curieux des autres cultures et qui souhaitent de la compagnie. Ce projet intergénérationnel est également idéal pour les personnes seules dont le logis est devenu trop grand. L’échange et le partage peuvent prendre différentes formes selon les besoins. L’encadrement professionnel, à savoir la fiche de cohabitation, les procédures judiciaires, la visite du logement, l’entente de cohabitation ainsi que le suivi de ce service de jumelage, est offert par la Maisonnée et très apprécié des bénéficiaires.

Si vous désirez en savoir plus sur ce projet, vous pouvez contacter Mme Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  de La Maisonnée au 514 271.3533 ou visiter leur site internet.


Les Rendez-vous annuels 2016: Les aînés donnent le rythme !

RDA 2016
Pour sa tournée 2016, Les Rendez-vous annuels—PRÉSÂGES vous proposent de placer « l’humain » au cœur de vos échanges et « d’enfiler les souliers de l’autre », afin de favoriser des relations saines et stimulantes. Utiles dans toutes les sphères de notre vie, les pratiques de collaboration et les outils de communication proposés faciliteront le soutien et l’accompagnement offerts aux aînés, dans le respect de soi et de l’autre.

Une conférencière inspirante ! Guylaine Carle est psychologue en relations humaines depuis plus de 15 ans. Sa plus grande passion professionnelle est d’aider les personnes à se sentir bien dans ce qu’elles font et bien avec les personnes avec qui elles le font. Dynamique et à l'écoute, elle utilise des images colorées et concrètes qui renforcent l'impact de ses interventions. Psychologue organisationnelle et coach stratégique chez UMANO – stratégies conseils, Madame Carle est une alliée de choix pour les organisations interpellées par les défis liés au vieillissement de la population.

Vous pouvez connaître les dates de leur passage dans votre région en consultant le dépliant, et vous inscrire dès maintenant en renvoyant le formulaire d’inscription dûment complété.


Semaine des Popotes Roulantes


Semaine popotesjpg
Sous le thème Un repas, un sourire, une vigie, la 11e édition de la Semaine québécoise des popotes roulantes, aura lieu du 13 au 19 mars 2016 sous la bienveillance du comédien Jacques L’Heureux, porte-parole. La popote roulante est un service indispensable qui permet à des milliers de personnes en perte d’autonomie, majoritairement aînées, de rester à domicile. En plus d’offrir un repas sain et équilibré, la popote, par l’entremise des responsables de la prise des commandes et de la livraison, assure également une vigie. Les bénévoles représentent la pierre angulaire des popotes roulantes: en effet, en s’impliquant ainsi dans leur communauté, ils permettent de fournir des repas à coût modique aux personnes en perte d’autonomie.
Les popotes roulantes sont toujours à la recherche de bénévoles pour assurer la poursuite de ce service indispensable à près de 30 000 personnes en perte d’autonomie à travers le Québec.
Pour en savoir plus, consultez le site du Regroupement des popotes roulantes.


Carrefour gérontologique du 19 mars

AQG Les situations d’âgisme, de maltraitance et d’intimidation envers les personnes âgées peuvent paraître des situations isolées et marginales mais il suffit de porter attention à ce qui se passe autour de nous pour constater que ces comportements et attitudes sont au coeur de notre quotidien. Ces phénomènes peuvent être liés à des situations précaires et de dénuement, mais aussi à des situations familiales qui se compliquent. Ils se retrouvent également dans des établissements accueillant des personnes aînées. L’actualité est là pour nous le rappeler.
Qu’est ce qui favorise ces situations aux multiples facettes? Pourquoi la personne maltraitée, intimidée, n’est-elle pas en mesure de se protéger d’actes abusifs en son endroit ? Et l’autre, la personne maltraitante, que revendique-t-elle ?
Le Carrefour gérontologique du 19 mars prochain permettra d’aborder la complexité du phénomène et d’entreprendre cette réflexion. Programmation et inscriptions sur le site de l'AQG.

Revenir au sommaire 

oeuvre leger presages

 

 

 

ville montreal200