Les âges communicants septembre 2016

bandeau bulletin620a

Voici votre bulletin du 27 septembre 2016

Intergénérations Québec
1474, rue Fleury Est
Montréal (Québec) H2C 1S1
514 382-0310 poste 209

APA-icone-courriel APA-icone-site APA-icone-Facebook

Vous recevez ce bulletin parce que vous êtes abonnés à la liste d'envoi de Intergénérations Québec.

Vous ne souhaitez plus recevoir nos publications?
{unsubscribe}Cliquez ici pour vous désabonner.{/unsubscribe}

 

 

Intergénérations Québec est un organisme à but non lucratif dont la mission est de favoriser le rapprochement entre les générations pour le développement d'une société ouverte, inclusive et solidaire.

SOMMAIRE 

Nouvelles de l'association

« Le potager de mon grand-père », un film à ne pas manquer !

Un nouvel outil à découvrir dans l'espace membre d'Intergénérations Québec

Âge 3.0 - La Foire du vieillissement créatif

Dossier du mois: Rapprocher les générations autour de préoccupations communes

Renforcer le lien social au travers d'intérêts communs

Rapport de recherche « Les liens intergénérationnels et l’échange des savoirs dans la pratique de l’action bénévole »

Un exemple d'action collective : les Établissements vert Bruntland


Actualités
 


« L'intergénérationnel au coeur du vivre-ensemble »

1er octobre, Journée internationale des personnes âgées

Semaine québécoise des centres communautaires pour aînés

Connaissez-vous la journée de la gentillesse ?

 NOUVELLES DE L’ASSOCIATION     

« Le potager de mon grand-père », un film à ne pas manquer !

le potager de mon grand pere
Intergénérations Québec vous invite à une avant-première nord-américaine le mercredi 16 novembre. « Le potager de mon grand-père » est un film français de 2016, réalisé par Martin Esposito. Chez son grand-père, Martin est venu se ressourcer, aider et partager des moments de vie. Son aîné lui transmettra son savoir, un peu de leurs racines et les secrets de ce potager cultivé par amour pour sa femme disparue. Issu de cette génération fast-food, Martin prendra conscience de la valeur de ce précieux héritage. C’est un hymne à la vie et à cette nature que nous devons protéger.

Le film, présenté en collaboration avec le Musée McCord, sera suivi d'une discussion avec deux représentants d'initiatives locales qui partagent les valeurs de solidarité intergénérationnelle et de défense de l'environnement.
Plus de détails très prochainement.

Le mercredi 16 novembre 2016 à 18h,
au Musée McCord
690, rue Sherbrooke O, Montréal (Québec) H3A 1E9
Entrée : 10$

Informations et inscriptions auprès de Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. : 514 382-0310 poste 125


Un nouvel outil à découvrir dans l'espace membres d'Intergénérations Québec

Le Business Model Generation est un outil qui permet de dresser un état des lieux du modèle économique d’une entreprise. Ce tableau met à plat tous les éléments indispensables à la réalisation d'un plan d'affaires. Nous avons donc décidé d'adapter cet outil à la gestion de projets intergénérationnels. Public cible, ressources, financements, partenaires, etc. : ces éléments nous sont en effet tout aussi nécessaires pour monter et pérenniser un projet.
Ce document, appelé Étapes de mise en place d'un projet intergénérationnel, est disponible sur notre site internet, dans l'espace réservé à nos membres. Nous vous invitons à aller le consulter, et n'hésitez pas à nous Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. à ce sujet.


Âge 3.0 - La Foire du vieillissement créatif

header logoRS
Age 3.0 est une foire d’exposition interactive et participative qui s'est tenue à l'Université Concordia de Montréal, le jeudi 25 août 2016. Il s’agissait de la 1ère Foire du vieillissement créatif afin d'éveiller le grand public, les entreprises et les organisations du Québec à la réalité démographique qui s’annonce : une occasion de revoir notre vivre ensemble pour un « vieillir durable ». Intergénérations Québec a assisté à cet événement.

L'une des conférences s'intitulait  « Intergenerational play and game design : participatory fun and digital ». Voici un exemple de co-création participative. Des participants de différentes générations se sont impliqués dans le processus de conception et du développement d’un outil créatif, à l’occasion de la Silver gaming intergenerational summer school. Ses objectifs : explorer les usages de création numérique intergénérationnelle et échanger sur la conception, le développement et l’usage de jeux numériques pour l'apprentissage en sciences humaines. L’activité de création numérique vise le développement des compétences du 21e siècle par une approche de construction de connaissances (UNESCO, 2011), de science citoyenne, de collaboration et d’apprentissage intergénérationnel, de réussite scolaire des élèves et de participation sociale des ainés. Nous vous invitons à en lire plus sur ce projet, de l'heure du conte à l'heure du code.

Revenir au sommaire

 DOSSIER DU MOIS


Renforcer le lien social au travers d'intérêts communs

semaine solidarite11bDepuis quelques années, il nous paraît important de revenir à l’essentiel : recréer des solidarités de proximité. Le lien social, soit la relation entre les membres d’une communauté, tend à être consolidé entre les acteurs de la société. Pour cela, nous devons trouver des aspirations communes, afin de créer des dynamiques de coopération intergénérationnelle. Une planète saine et en santé, telle est l'une des préoccupations majeures qui semble réunir jeunes et moins jeunes. En effet, les initiatives intergénérationnelles se sont multipliées ces dernières années autour de l'alimentation saine, du jardinage communautaire ou du "faites-le par vous-même". L'adhésion à des valeurs communes contribue en effet à l'établissement et au renforcement du lien social. Concilier intérêt personnel et objectif commun, un facteur à ne pas oublier dans la mise en place d'un projet intergénérationnel.


Rapport de recherche « Les liens intergénérationnels et l’échange des savoirs dans la pratique de l’action bénévole »

En contexte de bénévolat, les liens intergénérationnels ont surtout été étudiés dans une perspective unidirectionnelle : soit les aînés viennent en soutien aux jeunes, soit ce sont les jeunes qui viennent en soutien aux aînés. Mais qu’en est-il des liens entre jeunes et aînés dans une action bénévole menée conjointement? Quels sont les bénéfices, les conditions de réussite et les obstacles à leur relation? De quelle façon peut-on favoriser l’échange des savoirs entre les aînés et les jeunes? Pour répondre à ces questions, une étude a été menée sur une durée de trois ans, par l'Université du Québec à Trois-Rivières en collaboration avec la FADOQ Mauricie.

Cette recherche répond à quatre objectifs :
-Définir les attentes mutuelles entre jeunes et aînés dans le cadre d’une action bénévole
-Définir les conditions de réussite et les obstacles à la relation entre les jeunes et les aînés
-Saisir les meilleures façons de transmettre les savoirs en action bénévole
-Élaborer un guide des actions à poser par les organisations afin de favoriser le lien intergénérationnel dans la pratique de l’action bénévole

Nous vous invitons à lire ce rapport de recherche fort intéressant.


Un exemple d'action collective : les Établissements vert Brundtland

Etablissements verts Brundtland
Un établissement est « vert » parce qu'on y réalise des projets pour la réduction, le réemploi, la récupération et le recyclage, donc en faveur de la conservation des ressources. Il est « Brundtland » parce qu'on y réalise aussi des actions touchant, entre autres, la démocratie, le partage, la coopération, l'équité, la solidarité, le respect, la paix et les droits humains, autant de préoccupations majeures apparaissant dans le Rapport Brundtland. Ce rapport, intitulé « Notre avenir à tous » (1988), est issu des travaux de la Commission mondiale sur l'environnement et le développement présidée par Mme Gro Harlem Brundtland et a inspiré, tout comme le Sommet de Rio, les contenus dans les EVB-CSQ.
Plusieurs écoles au Québec ont un comité EVB. Ce sont des établissements « où l’on pense globalement et où l’on agit localement pour favoriser un avenir viable »; c’est-à-dire un endroit où l’on pose des gestes concrets et continus susceptibles de contribuer à la construction d’un monde écologique, pacifique, solidaire et démocratique. Ce sont des établissements qui valorisent l’engagement des jeunes et des adultes en le faisant connaître et reconnaître socialement et qui s’ouvrent à la communauté et au monde. Un beau moyen de favoriser implication citoyenne et rapprochement intergénérationnel !

Revenir au sommaire

 ACTUALITÉS


« L'intergénérationnel au coeur du vivre ensemble »

convivialit
Nous vous invitons à lire cette réflexion du Centre Avec, une association d’éducation permanente en Belgique, que nous partageons. L’auteure s’interroge dans cette analyse sur les manquements de notre société auxquels les initiatives pariant sur l’intergénérationnel tentent de répondre. Elle dégage aussi quelques pistes qui permettent la construction de relations intergénérationnelles de qualité : réciprocité, rencontre vraie, répétée, partage des savoirs, savoir-faire, savoir être, rôle des pouvoirs publics, rencontre entre tous les âges,...
Lire l'article.


1er octobre, Journée internationale des personnes âgées

C’est sous le thème « Les aînés : richesse de notre société ! » qu’est célébrée la Journée cette année, et ce, dans toutes les régions du Québec. Ce thème permet de mettre en lumière le fait que les aînés ont encore beaucoup à apporter à la société, que ce soit par leur engagement bénévole, leur grande expérience, leur contribution citoyenne et en tant que mémoire de notre société. Le 1er octobre prochain, diverses activités seront donc organisées un peu partout au Québec afin de célébrer la Journée internationale des personnes âgées.

À cette occasion, Projet changement vous invite à une journée de réflexion « De l'exclusion sociale à la participation citoyenne : des défis inspirants pour les aînés ? » le jeudi 29 septembre, de 8h30 à 16h30. Consultez le programme.

Semaine québécoise des centres communautaires pour aînés

Bandeau Semaine quebecoise des centres communautaires pour aines 2016
La Semaine québécoise des centres communautaires pour aînés, qui se déroule du 25 septembre au 1er octobre 2016, a pour objectif de souligner la diversité des actions qu’ils proposent pour améliorer la qualité de vie, briser l’isolement et favoriser le maintien dans la communauté des aînés.
«Les centres communautaires pour aînés sont des lieux d’appartenance où l’entraide, la solidarité et le respect de l’autonomie sont au coeur des actions posées. Grâce à l’implication de milliers de bénévoles, ils sont des milieux de vie dynamiques offrant des services et activités adaptés aux besoins et intérêts multiples des 50 ans et plus!» mentionne André Guérard, directeur général de l’Association québécoise des centres communautaires pour aînés.

Du 25 septembre au 1er octobre 2016, nous vous invitons à aller à la découverte du centre communautaire pour aînés de votre région créé « par, pour et avec » les aînés. Il pourra assurément répondre à un de vos besoins ou intérêts ou encore, à celui d’un de vos proches. Vous trouverez le centre communautaire pour aînés le plus près de chez-vous en consultant le répertoire des membres sur le site Internet de l’AQCCA.


Connaissez-vous la journée de la gentillesse ?


14322414 1304236816276083 8878588062500604038 n
Le World Kindness Movement a été créé au Japon en 1997 et a été lancé officiellement à Singapour en 2000. Il a pour mission de promouvoir la gentillesse et de rendre le monde meilleur et bienveillant, que ce soit chez les individus, dans les différentes organisations et entreprises dans le monde ou même au sein des gouvernements. La Journée de la gentillesse, qui a lieu le 13 novembre, est célébrée dans plus de 20 pays aujourd’hui.

Au Québec, la Journée de la gentillesse est célébrée depuis trois ans par l’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées. Louise Rajotte, instigatrice de la journée au Québec, est intervenante sociale auprès des aînés et des jeunes à Drummondville. Elle souhaite que cette journée soit inscrite au calendrier québécois et devienne une mobilisation intergénérationnelle. « On veut que ce soit une journée de réflexion. On souhaite changer nos comportements au quotidien et poser des gestes concrets de respect, d’entraide et d’ouverture vers les autres. Il faut se mobiliser. »

Le 13 novembre, une date de mobilisation intergénérationnelle à ajouter à nos calendriers !

Revenir au sommaire 

oeuvre leger presages