Infolettre

Voici votre bulletin du 2 juillet 2021.

Intergénérations Québec est le réseau de l’action
de solidarité intergénérationnelle au Québec.

SOMMAIRE

Nouvelles d’Intergénérations Québec

– Semaine québécoise intergénérationnelle 2021

– Forum « Générations climat : agir ensemble pour l’environnement »

– Concours de la SQI 2021

– Assemblée générale annuelle

– Offrons-nous un demain pour tous les âges

Dossier : Retour aux études au mitan de sa vie

Membres & partenaires

– Des ainés branchés

– Échange intergénérationnel le temps d’une lettre

– À la découverte de soi et des autres

– Quelques annonces du CAB-RDP

– Lire et faire lire recherche…

Intergénérations Québec

5800 rue St-Denis, bur. 602
Montréal (Québec), H2S 3L5
514 382-0310 poste 203
1 866 772-7222 (sans frais)

‍Vous ne souhaitez plus recevoir nos courriels? Cliquez ici.

NOUVELLES

‍SEMAINE QUÉBÉCOISE INTERGÉNÉRATIONNELLE

Du 23 au 29 mai, c’était la Semaine québécoise intergénérationnelle. À cette occasion, de nombreux événements ont été organisés. Centres d’actions bénévoles, maisons des jeunes, bibliothèques ou encore municipalités se sont mobilisés aux quatre coins de la province pour offrir plus de 30 animations! Plus de 1500 personnes ont pris part à ces activités, qui ont été consignées sur notre site Internet à l’aide d’une carte interactive.

Certaines activités ont été organisées dans le cadre de cette campagne, mais sans être inscrites dans la programmation. La ville de Québec, par exemple, a réalisé huit capsules vidéos présentant une discussion entre un ado et une personne ainée sur un sujet de la vie qui leur tient à cœur et les unit.

La Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador a encouragé les communautés autochtones à participer à cette campagne. Elle a notamment créé et distribué sa propre affiche promotionnelle.

‍FORUM « GÉNÉRATIONS CLIMAT : AGIR ENSEMBLE POUR L’ENVIRONNEMENT

Générations climat

Pour son premier forum en ligne, Intergénérations Québec a proposé une réflexion sur les moyens d’agir ensemble pour trouver des solutions et faire de l’intergénérationnel un levier de lutte contre les changements climatiques.

Les 25, 26 et 27 mai ont eu lieu un dialogue intergénérationnel, une table ronde de projets et un atelier autour de deux thématiques aux choix.

L’événement a réuni 68 personnes d’âge varié issues de 12 régions différentes. Retrouvez-en une synthèse ici.

CONCOURS DE LA SQI 2021

La SQI a aussi été l’occasion de révéler les lauréats de notre concours. (Re)Découvrez ici les vidéos de ces 6 projets sélectionnés parmi les 75 candidatures reçues. Chacun d’entre eux a gagné une bourse de 1000 $ offerte par la Fondation Luc Maurice.

Tous les projets soumis au concours seront intégrés à la plateforme Résot’âges, maintenant disponible en ligne dans la section « Ressources » de notre site Internet pour inspirer nos membres.

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE

Intergénérations Québec a présenté son rapport d’activités 2020-2021 à ses membres lors de l’Assemblée générale annuelle qui s’est tenue en ligne le mardi 22 juin. À cette occasion, trois administrateurs ont été réélus.

Retrouvez le rapport d’activités ici.

OFFRONS-NOUS UN DEMAIN POUR TOUS LES ÂGES

Offrons-nous un demain pour tous les âges

Notre campagne de sociofinancement continue. À ce jour, nous avons récolté 16 275 $, soit 32 % de notre objectif de 50 000 $.

Continuez à parler de cette campagne autour de vous et aidez-nous à concrétisation notre grande ambition : celle de s’offrir un demain pour tous les âges.

DOSSIER

RETOUR AUX ÉTUDES AU MITAN DE SA VIE :

UNE AVENTURE INTERGÉNÉRATIONNELLE ET ÉNERGISANTE

par Dominique Trudeau, secrétaire du Conseil d’administration d’Intergénérations Québec

Il y a deux ans, je me suis retrouvée dans la situation de devoir m’arrêter de travailler sans l’avoir choisi. J’arrivais à un âge où l’on s’attendait à ce que je prenne ma retraite, mais j’avais besoin de faire partie d’une communauté et d’avoir un projet motivant. J’ai donc opté pour un retour aux études pour approfondir mes connaissances en histoire de l’art. Je ne suis pas une exception, de plus en plus de gens à l’aube de la retraite ou de la préretraite choisissent de retourner sur les bancs de l’école pour continuer à apprendre et ainsi sentir qu’ils ont une vie active.

Mes découvertes

Choisir un domaine d’études n’est généralement pas un problème; on peut réaliser un rêve de jeunesse ou vouloir développer un talent que l’on s’est découvert dans le cadre de son travail. La difficulté, dans mon cas, a été de naviguer dans les méandres des modalités d’inscription et de la logique parfois étrange des sites Internet des institutions. Depuis dix ans, les moyens de communications et de transactions en ligne se sont développés à toute vitesse et me laissent souvent perplexe. Une fois les formalités remplies, on découvre la richesse des services offerts aux étudiants et on rencontre des intervenants qui ont à cœur la réussite de notre parcours.

Le chemin des études n’est pas un long fleuve tranquille et la période de la pandémie de la covid-19 nous l’a prouvé. Dans le cadre d’un cours, toute la classe devait préparer une exposition des œuvres de l’artiste montréalais Serge Tousignant. Nous devions rédiger un catalogue et créer une scénographie qui serait réalisée dans les salles de l’université. Coup de théâtre : arrivent les mesures sanitaires et nous avons dû annuler l’exposition, à la déception de toute la classe.

Quelque temps plus tard, le hasard a mis sur notre chemin une commissaire indépendante, Florence-Agathe Dubé-Moreau, qui a proposé à notre professeur de recueillir notre exposition orpheline pour la présenter dans la résidence d’un couple amateur d’art contemporain, l’endroit connu sous le nom de Projet Casa1. Comme la majorité des étudiantes avaient des engagements pour l’été, j’ai eu la chance de prendre en main, avec une jeune collègue du nom de Gabrielle Côté, le montage et la présentation de l’exposition. Quel plaisir de me mettre au travail avec une personne si consciencieuse et ouverte d’esprit! Nous nous échangions les informations et les conseils sans nous préoccuper de savoir qui avait « le plus de millage » à son expérience. L’exposition a été très bien reçue, autant par les visiteurs novices que par les connaisseurs. Ce projet nous a permis de rencontrer un artiste généreux et des gens extraordinaires. Mentionnons au passage que le technicien pour l’accrochage des œuvres était un sympathique footballeur du prénom de Laurent.

Gabrielle Côté et Dominique Trudeau lors du démontage de l’exposition « Serge Tousignant. Jeux d’espaces, jeux de regards », sous le commissariat général de Christine Bernier, professeur à l’Université de Montréal. L’exposition a eu lieu du 20 au 29 aout 2020.

Gabrielle Côté et Dominique Trudeau lors du démontage de l’exposition « Serge Tousignant. Jeux d’espaces, jeux de regards », sous le commissariat général de Christine Bernier, professeure à l’Université de Montréal. L’exposition a eu lieu du 20 au 29 août 2020.

Mon hypothèse

Je crois que de se joindre à un programme d’étude destiné à la clientèle générale est un moyen beaucoup plus efficace de renouveler ses croyances et ses aprioris qu’avec un programme d’étude destiné à une clientèle homogène et me semble une expérience plus enrichissante du point de vue social et interpersonnel. Pourquoi?

Acquérir des savoirs et des compétences

Fréquenter une université en 2021 est une manière immersive de renouveler ses compétences à l’égard des réseaux virtuels et des outils informatiques et de bureautique. Les bibliothèques universitaires offrent une multitude de guides, d’ateliers en ligne ou en personne pour améliorer ses capacités d’étude et de rédaction. C’est une mine d’informations pour qui y consacre un peu de temps.

Améliorer sa santé physique, psychologique et cognitive

Les bienfaits physiques et psychologiques d’un retour aux études sont non négligeables. Que ce soit un cégep ou une université, ces milieux nous amènent à côtoyer des personnes de plusieurs générations. Des chercheurs s’y sont penchés : « Il est maintenant reconnu que l’engagement dans des activités signifiantes a le potentiel de procurer de nombreux effets positifs sur la santé et le bien-être des individus, et ce, à toutes les étapes de la vie » (Moll et al., 2015)2. Personnellement, j’ai remarqué une amélioration de ma vivacité et de mon ouverture d’esprit, des qualités qui rendent ma vie plus agréable. Le rythme réglé par les horaires de cours et de travail d’équipe redonne une structure à mes journées. Les exigences de lectures, de travaux à remettre, les présentations orales et les discussions avec les autres étudiants apportent aussi une motivation à se dépasser.

Une expérience gagnant-gagnant

En nous octroyant du temps et en mettant de côté notre perfectionnisme, nous ressentons les effets positifs d’apprendre en côtoyant de jeunes cerveaux qui voient le monde différemment. Ils sont beaucoup plus ouverts à nos expériences qu’on le croit, le secret est d’être à l’écoute et de mettre un peu en retrait toute notre expérience. Restons nous-mêmes et n’essayons pas de cacher nos lacunes, qu’elles soient d’ordre technologique ou protocolaire, il y aura toujours quelqu’un pour nous donner un coup de main.

Oui, un retour sur les bancs d’école ça demande des efforts. Vous aurez l’impression d’avoir quitté votre sofa pour vous joindre aux membres d’une équipe olympique en pleine compétition! Rassurez-vous, vous les rattraperez. Soyez patient avec vous-même, car la contrepartie est tellement satisfaisante!

Pour creuser le sujet

Les témoignages inspirants de trois femmes qui ont fait le chemin de réorienter leur parcours.

Cet article est très utile pour connaitre les moyens pratiques de trouver les ressources financières pour retourner aux études après des années sur le marché du travail. Par exemple, le Régime d’encouragement à l’éducation permanente (REEP) et son fonctionnement.

Cet article traite des aspects de réalisation de soi, « syndrome de l’imposteur », d’acceptation sociale, et de la transformation du monde du travail. C’est intéressant pour explorer les bienfaits intangibles du retour aux études.

‍1. Projet Casa est une initiative privée de Danielle Lysaught et de Paul Hamelin, couple passionné d’art contemporain, qui ouvrent leur demeure (anciennement le B&B Casa Bianca) pour accueillir des expositions en art contemporain. Ils proposent un contexte de rencontre avec l’art, fondé sur l’hospitalité et la convivialité, qui se distingue autant par la nature domestique de ses espaces que par sa formule de visites sur rendez-vous.

2. Debroux Leduc, Roxane et al. “Les activités intergénérationnelles en tant que stratégie de promotion de la santé des aînés : une étude de la portée.” Revue Francophone de Recherche en Ergothérapie 6.2 (2020) : 33-73.

MEMBRES & PARTENAIRES

DES AINÉS BRANCHÉS

L’ABC des Hauts Plateaux a débuté les actions de son projet « Ainés branchés », financé par le programme Nouveaux Horizons pour les aînés.

Ce projet se veut un moyen de briser l’isolement des personnes âgées. L’un des angles choisis pour y arriver est la technologie. Qui est le mieux placé pour accompagner des aînés dans l’utilisation d’une tablette? Un adolescent.

Pour l’instant, ce sont donc 10 personnes âgées qui ont reçu une tablette ainsi que des cours privés qui leur permettent d’apprendre à utiliser les réseaux sociaux et de communiquer enfin avec leur famille.


ÉCHANGE INTERGÉNÉRATIONNEL LE TEMPS D’UNE LETTRE

En juin s’est terminé la première édition du projet de correspondance intergénérationnelle Le temps d’une lettre, mis sur pied par le Centre d’action bénévole de Montcalm. En plus de contrer la solitude, ce projet permet aux aînés de se sentir valorisés et d’apporter leur contribution auprès des jeunes. Autant les aînés que les enfants ont un immense plaisir à s’échanger des lettres et sont impatients de recevoir des nouvelles de leur correspondant.

Le temps d’une lettre, c’est du bonheur accessible qui permet de rapprocher les gens, de leur faire du bien et de s’ouvrir à l’autre. Cette année, ce sont 90 jeunes et 53 aînés qui ont participé au projet, qui débutera sa seconde édition dès l’automne prochain.


À LA DÉCOUVERTE DE SOI ET DES AUTRES

La Société de recherche en orientation humaine vous invite à la présentation d’un nouvel outil de prévention pour les enfants de trois ans et plus, mercredi 7 juillet 2021 de 19 à 20 heures. INSCRIPTION OBLIGATOIRE

Ce livre aide les enfants à mettre des mots sur les émotions qu’ils ressentent, à se bâtir une identité humaine solide, à être moins sensible à l’influence des autres, à accroitre leur confiance en leurs capacités, à diminuer le stress et l’anxiété et bien plus encore! Cet outil s’adresse à toutes les personnes qui ont un rôle auprès des enfants.

Pour plus de détails : https://sroh.org/fr/documentation3/outils-de-prevention-jeunesse


QUELQUES ANNONCES DU CENTRE D’ACTION BÉNÉVOLE DE RIVIÈRE-DES-PRAIRIES

Clinique d’impôts bénévole pour les personnes à faible revenus :

Maintenant accessible à l’année, sur rendez-vous, tous les mercredis du 7 juillet au 8 décembre 2021, de 10 à 13 heures.

Pour prendre rendez-vous : 514 648-2323

Comité bénévole en action – 2e édition :

Pour favoriser la prise en charge du milieu par le milieu, l’équipe du CAB RDP invite les bénévoles à concrétiser leurs idées en encadrant la réalisation de diverses activités animées par eux, pour leurs pairs. La première rencontre aura lieu le mercredi 7 juillet à 14 heures sur la plateforme Google Meet.

Accompagnement-transport bénévole à la vaccination et aux prélèvements :

Dans le but de répondre aux besoins de la population et de combler du même coup un trou de service sur notre territoire, le CAB RDP offre gratuitement un accompagnement-transport bénévole aux cliniques de vaccination ou de prélèvements. Certaines conditions s’appliquent.

Pour plus d’information : 514 648-2323.


‍LIRE ET FAIRE LIRE RECHERCHE…

Fondation Luc Maurice
Fonds de solidarité FTQ